Danger des colorations chimiques : les coiffeurs empoisonnés !

Une étude menée par le docteur Mokbel, un cancérologue spécialisé dans le cancer du sein à l’hôpital Princess Grace à Londres, a démontré que les femmes se colorant les cheveux de manière régulière étaient 14% plus nombreuses à développer un cancer du sein. Une autre étude, menée par des chercheurs américains du National Institute of Health, a affirmée que la régularité est un facteur aggravant car si les colorations sont pratiquées au moins toutes les huit semaines, alors le pourcentage passe à 60%.

Les coiffeurs : les premiers exposés aux dangers de la coloration chimique

Ces chiffres font froid dans le dos, n’est ce pas ? Alors, dans ce cas, nous vous laissons imaginer les risques encourus par les coiffeurs appliquant chaque jour ces mêmes colorations ! En effet, si une femme se colore les cheveux une fois toute les 5 à 8 semaines, les coiffeurs, eux, sont amenés par leur métier à colorer des cheveux 5 à 6 fois par jour, si ce n’est même plus ! Les doses maximales prescrites par les toxicologues concernant les colorations chimiques sont donc bien loin d’être respectées, ce qui exposent directement les professionnels de la coiffure à des problèmes de santé plus ou moins graves : allergies cutanées, asthme, irritations, graves problèmes respiratoires, oedèmes pulmonaires et, nous venons de le dire, à toutes sortes de cancers.

Les colorations chimiques contiennent des substances allergisantes en faible quantité mais très puissantes et extrêmement volatiles. Ainsi, lorsque les précautions d’emploi sont respectées, le risque de développer toutes ces affections sont moindres.

Malheureusement, ces recommandations sont impossibles à respecter pour les coiffeurs qui souhaitent gagner leur vie et qui enchaînent coloration sur coloration. Utilisées plusieurs fois par jour, les substances chimiques volatiles saturent l’air et les coiffeurs les inhalent chaque jour sans même le savoir, jusqu’à développer de graves soucis de santé.

Des risques dissimulés aux consommateurs en toute conscience

Les fabricants de ces colorations chimiques connaissent les risques encourus par les coiffeurs mais ne font rien pour les en prémunir. Bien au contraire ! Afin de faire croire aux consommateurs que leurs produits sont sans danger, ils ont été jusqu’à retirer le seul produit qui permettait aux coiffeurs de prendre leur précaution lorsqu’ils manipulaient ces colorations : l’ammoniaque.

Cela peut être dur à croire mais l’ammoniaque n’est pas une substance nocive. De par sa forte odeur, elle incitait les coiffeurs à faire attention sur la manière dont ils manipulaient les colorations chimiques : en se tenant éloignés, en aérant les pièces et en portant des gants voire même des masques.

Aujourd’hui, les substances chimiques volatiles sont inodores et donc indétectables. Les colorations chimiques n’étant plus désagréables à manipuler, les coiffeurs coloristes ne prennent plus aucune précaution.

Il y a donc un véritable manque de considération pour les coiffeurs et leur santé. Rien n’est mis en place pour les prémunir des dangers de la coloration chimique. Ils ne sont pas assez informés des risques qu’ils encourent à simplement pratiquer leur profession chaque jour.

Cliquez sur ce lien pour découvrir LA solution face à la coloration chimique. 

Sources :
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/ijc.32738
https://www.thetimes.co.uk/article/hair-dye-in-breast-cancer-warning-95gvc7nv8

Cet article vous a plu ? En voici d’autres qui pourraient vous plaire :